Pour faire l'amour avec son compagnon au parloir, elle se faisait passer pour sa belle-sœur

13 octobre 2018

Pour pouvoir faire l'amour avec son amoureux, elle n'a pas hésité à tromper l'administration pénitentiaire. Une jeune femme vient d'être condamnée à trois mois de prison avec sursis pour usurper une fausse identité pour rendre visite à son compagnon, détenu à la prison de la Talaudière, près de Saint-Etienne.

Pour ne pas éveiller les soupçons des surveillants, cette femme s'est servi de la carte d'identité de sa belle-soeur. A huit reprises, elle est ainsi parvenue à faire l'amour avec son ami au parloir, dépourvu de toute vitre de séparation, rapporte Le Progrès.

Sauf que le 23 mars, l'un des agents pénitentiaire a surpris l'amoureuse dans une position plus que suggestive. Etonné de voir la jeune femme si proche du détenu censé être son frère, le surveillant n'a pas tardé à comprendre le stratagème et à réaliser que la jeune femme se rendait en prison sous une fausse identité.

"Elle est très amoureuse de lui", a avancé à la barre l'avocat de la jeune femme. Un argument qui n'a pas convaincu le tribunal, qui face au caractère répétitif de ce type de visite, l'a condamnée à trois mois de prison avec sursis.