Ivre, elle harcèle les policiers au téléphone

21 juin 2018
Il ne faut jamais harceler les numéros d'urgence si ce n'est pas urgent.
 
Pourtant, c'est ce qu'il s'est passé ce dimanche. À Angers, une femme âge de 34 ans a appelé la police plus de 19 fois. La raison est toute simple, réclamer la fin de la garde à vue d’une connaissance. Au moment de son interpellation, elle était alcoolisée et s’est rebellée.
 
19 appels plus tard, la police parvient à localiser le portable et sa propriétaire. Elle se trouve à deux pas du commissariat.
 
Une fois la patrouille de police arrivée sur la place les fonctionnaires constatent que la femme est fortement alcoolisée et refuse d’obtempérer. Elle adresse un coup de genou à l’un des policiers. Ils la conduisent aux urgences du centre hospitalier universitaire (CHU) d’Angers, qui décident de la prendre en charge et de l’amener en cellule psychiatrique.
 
Finalement, elle sera entendue pour appels malveillants, outrage, rébellion et violences sur personne dépositaire de l’autorité publique